ADIEUX.

-          Emile COUANNAULT

nous a quittés le 20 janvier 2011 après quatre ans de longue maladie avec quelques courtes rémissions. Dans sa vie professionnelle de professeur d’anglais il a toujours eu le souci d’éducation et il a cherché à faire le maximum, pour rendre accessible une formation aux plus démunis. Il a cherché à transmettre ce qu’il savait dans des domaines variés, bien sur l’anglais, mais aussi l’informatique et même le tennis (il soutenait l’objectif de la Fédération des Œuvres Laïques dans les années 1970 de faire du tennis un sport populaire). Très actif dans les associations, il a mis en place un jumelage pour les jeunes avec l’Angleterre, et a participé au Comité de Jumelage de la ville de Redon avec Andover et Goch , toujours actif dans ce comité il en était devenu le Président.

Il faisait aussi partie d’autres associations:

l’UTL du pays de Redon où il était un membre très actif et faisait partie du conseil d’administration,

l’APPHR,  où très soucieux de la préservation du patrimoine, il  était responsable de nos cartes postales, il a enrichi le fond avec des nouvelles acquisitions, et il a aussi organisé plusieurs salons de cartes postales anciennes  pour notre association. Pendant quelques années mettant ses compétences informatiques à notre service il a dirigé la rédaction de la Berlinguette, recherchant des articles les dactylographiant et faisant la mise en page. Il a été aussi de nombreuses années membre du conseil d’administration et du bureau Mais il avait aussi en plus d’autres centres d’intérêt comme l’archéologie, il était membre du CERAM et a participé aux fouilles du Hézo.

Il  nous manque beaucoup, toujours volontaire pour donner un coup de main quand on avait besoin, il avait beaucoup d’humour et savait aussi nous faire rire.

-          André POIRIER

a du céder devant la maladie le 19 mai 2011, lui si actif si dynamique qu’on le croyait invulnérable.

 C’est en cultivant sa ferme qu’il a découvert dans ses champs, des vieux murs et surtout des tuiles de l’époque gallo-romaine, et est devenu un passionné d’archéologie. Très amical André avait le contact facile avec les gens et c’est ainsi qu’en parlant avec ses collègues agriculteurs il a pu découvrir de nombreux sites archéologiques ou suspecter leur présence. Il ne collectait pas ces informations pour lui seul,  il les transmettait à des archéologues compétents, parmi lesquels il avait de nombreux amis. Soucieux du patrimoine archéologique, André Poirier travaillait à débroussailler les sites pour les rendre visibles ou bien il les protégeait des déprédations des animaux. C’est ainsi que l’APPHR a participé avec lui à plusieurs chantiers, dont les thermes de Kermagouer en Avessac et le nettoyage d’une enceinte de l’époque du roi de Bretagne Salomon à Campel. Il faisait partie d’associations archéologiques le CERAPAR pour l’Ille et Vilaine et le CERAM pour le Morbihan, il participait à de nombreuses fouilles et apportait ses compétences d’agriculteur, en débroussaillant, en maniant la tronçonneuse, mais savait aussi utiliser la truelle du fouilleur.

Membre de l’APPHR et faisant partie du conseil d’administration, André ne manquait pas de partager ses découvertes avec ses amis comme sur la photo, à Visseiche en 2008. Curieux de tout André participait aux conférences de l’UTL, et lisait beaucoup, et d’autre part il randonnait avec de nombreux amis à pied et en VTT.

-          Clément RIAUD.

Le 25 mars, après vingt trois ans d’attachement à l’APPHR  Clément RIAUD décède subitement. Cette mauvaise nouvelle nous surprend, nous peine. Nous conserverons le souvenir fidèle à cet ami assidu depuis les premiers jours de la mise en place de l’association avec P. Y. TRESSEL. C’était en 1988. Avec bonhommie, constante bonne humeur, sens de l’humour, Clément a participé aux réunions, sorties, travaux dans les locaux, installation des stands d’exposition, recherche de documents, incitation près des redonnais à rejoindre notre association.

Ce sont trois grands vides que laissent le départ de nos trois amis, le patrimoine perd là des fervents défenseurs.

Merci Emile, André, Clément pour tout ce que vous avez fait.

Nous compatissons à la douleur de leur famille pour leurs pertes si cruelles.

Nous présentons aussi nos condoléances, à la famille

-          de Madame Jeannne BOUTET, adhérente de l’APPHR.

-          Du Dr Maurice-Henri BENARD (père du Dr Christophe BENARD)

-          De madame BEAUDOIN (mère de Claude BEAUDOUIN)

Pour le décès, dans leur grand âge d’un être cher.