Deux textes du concours de langue bretonne de 2011 organisé à Redon par Bernard Bonraisin président pour Redon de l’Association Bretonne.

La remise des prix a eu lieu à la Mairie de Redon lundi dernier 16 mai 2011.

****

prix.jpg

Me Huñvre

Huñvreet  m’eus e oan en ur c’harr-tan red get Goulwen, daou doura oa, an tour gentañ a oa diaes rak skorn a oa. Nils a oa en ur c’harr-tan arall hag un darvoud en doa bet.

Kollet en deus on tour gentan. Ispisial e oa ar c’harr-tan rak traoù am boa lakaet war ar c’harr –tan: lakaet em eus: reaktor, heskenn hag mindrailherezig lakaet em eus ar reaktor ha goude e oamp an hini kentañ ha gouniet hon eus !!

Erwann CM1 Skol Intron Varia Redon.

Mon rêve.

J’ai rêvé que j’étais en voiture courant avec Goulwen, il y avait deux tours, le premier tour était difficile car il y avait de la glace (du verglas).  Nils était sur une autre voiture et il a eu un accident.

J’ai perdu le premier tour. La voiture était spéciale car des choses ont été mises sur la voiture. J’ai mis un réacteur, une scie et une petite mitrailleuse. J’ai mis le réacteur et ensuite j’étais le premier et j’ai gagné !!

 Erwann CM1 Ecole Notre-Dame Redon.

Me e Pariz

Bet on bet e Pariz gant ma familh. Gwellet hon eus ul leti brav. Goulennet em eus ma oa plasoù evit 9 den. Lavaret en deus ya.  An deiz war-lac’h horboa gwelet tud o lankañ champagn. A re n’o doa ket c’hoant e kreskfe Pariz a oa deuet da vezañ  sot. Ur bloavezh goude tout an dud a grede e oant troet da sot. Diaes-tre e oa, evit lakaat da gompren un dra bennak. Goude ez eas an dud da welout ar bredoniour evit gouzout petra oa ganto. Ar bredoniour en doa lavaret o doa kleñvet ars aout fol. Lavaret en doa ar bredoniour an dra-se da dout an dud. Ha neuze ez eas kuit an holl.

Skol Diwan Gwitalmeze

Yseut-Line Vince CM1 ha Maewenn Pichavant CE2.

Moi à Paris.

J’ai été à Paris avec ma famille. J’ai vu une belle auberge. J’ai demandé s’il y avait de la place pour 9 personnes. Ils m’ont dit oui. Le jour suivant j’ai vu des gens qui s’arsouillaient de champagne. Et on n’avait pas envie de croire que Paris était devenu fou. C’était très dur de faire comprendre quelque chose. Par la suite les gens sont allés voir le psychologue pour savoir ce qui leur leur arrivait. Le psychologue a dit que c’était la maladie de la vache folle.  Le psychologue a dit cette chose à tout le monde. Et alors tout le monde est parti.

Ecole Diwan de Ploudalmezeau.

Yseut-Line Vince CM1 et  Maewenn Pichavant CE2.

Nous avons choisi ces deux textes pour deux raisons : la première c’est qu’ils sont écrits par de jeunes élèves, qui viennent juste d’apprendre à écrire. Ceci constitue pour nous,  brittophiles, un grand espoir de sauvegarde de notre langue.

La deuxième raison c’est que ces textes illustrent le succès du concours de Redon qui intéresse à la fois des écoles bilingues et les écoles plus spécialisées comme Diwan, de toute la Bretagne, (Ploudalmezeau, Redon, Nantes, etc).

Mais nous devons aussi remarquer que le concours ne s’adresse pas seulement aux élèves mais aussi aux adultes. Et que la participation au concours est de plus en plus grande d’année en année et que de plus en plus de personnes assistent à la remise des prix à la mairie de Redon..