Les arcades romanes bretonnes.

Croisée du transept abbatiale Saint-Sauveur de Redon vue du nord vers le sud.

Arcades plein cintre typiques du roman.

Arcades de la nef romane vers le bas côté nord, les chapiteaux des colonnes ont été piochés à l'époque gothique (sauf ceux de la croisée du transept, à l'extrême droite)

Arcade probablement de l'édifice roman primitif du XIIème siècle église Notre-Dame de la vraie croix le Guerno.

Arc plein cintre avec claveaux d'une seule pièce traversant l'arc de part en parc.

Lantiern succession de trois arcades plein cintre avec claveaux massifs traversant les arcs de part en part. Fin du XIIème siècle début du XIII.

Ici une arcade en arc brisé qui fait suite à une arcade massive plein cintre, on voit collatéral nord une arcade plein cintre décrite plus haut.

Les deux arcades auraient été construites dans le bâtiment d'origine, ce qui marquerait la transition entre le roman et le gothique.

Chapelle de l'absidiole nord de l'église Saint-Pierre de Langon. Voûte en cul de four, remarquer les 2 arcades en grès roussards plein cintre.

Croisée du transept vue est-ouest église Saint-Pierre de Langon partie construite à la fin du XIIème siècle.

Les arcades sont en arc brisé, comme à Lantiern elles marqueraient la transition entre roman et gothique.

Remarque: l'église de Langon risquant de s'effondrer, le courant électrique est coupé ce qui explique la médiocrité

des images faute de lumière.

Saint Gildas des Bois vue du choeur du milieu de la nef. Les arcades sont toutes en arc brisé. L'abbatiale deSaint Gildas des Bois est de la fin

du XIIème siècle début du XIIIème. Elle a été édifiée sous la conduite d'Alain Fergent. On peut penser qu'Alain Fergent qui avait participé à la

première croisade, ayant vu ce type d'arcade en arc brisé au Moyen Orient a participé à l'introduction de celle ci dans les édifices restaurés ou nouveaux

de cette époque. Cependant les premiers édifices gothiques existent déjà dans le nord de la France depuis le milieu du XIIème siècle. Mais les édifices romans

de cette époque gardent leur contreforts plats.

Des arcades étonnantes de l'époque romane celle de la croisée du transept de l'église de Priziac. Une arcade en anse de panier.

Cette église a d'autres particularité des chapiteaux et des pieds de colonne sculptés de motifs mythologiques et celtiques.

L'arcade ci-dessus pourrait être une arcade plein cintre affaissée ce qui lui donne son aspect

en anse de panier. Mais une étude de détail semble montrer que les claveaux sont massifs et

paraissent traverser de part en part l'arc ils auraient été sculptés pour leur donner un aspect en triple rouleau.

Ce qui me fait dire ceci ce sont les joints qui paraissent continus d'un rouleau à l'autre. (à vérifier!)

Les trois types d'arcades existent dans le monde méditerranéen depuis l'antiquité.

En conclusion: Dans la région de Redon les arcades romanes évoluent du début du XIème siècle de l'arcade

plein cintre à l'arcade en arc brisé à la fin du XIIème siècle, mais en considerant les arcades de Priziac en Bretagne au

moins un autre type d'arcade a été utilisée. Il faut garder à l'esprit que la Bretagne romane est autonome par rapport à

la France, et que Les ducs de Bretagne y ont plus de pouvoirs que les rois de France.